Blackberry, la fin est imminente

Blackberry, c’est pour toute une génération d’utilisateurs la référence ultime. Durant la première décennie des années 2000, la marque canadienne domine son marché. En cause, un clavier physique particulièrement bien pensé, une messagerie cryptée et une présence médiatique puissante qui en fait une entreprise à la mode. Mais ça, c’était avant.

Blackberry, histoire d’une descente aux enfers

Blackberry, c’est avant tout l’histoire d’une marque, elle ne fut pas la seule d’ailleurs, à ne pas voir le monde changer autour d’elle. RIM, propriétaire de Blackberry, a toujours tout misé sur un OS maison et les fonctions phares de ses appareils qui les rendaient si précieux. Messagerie instantanée entre possesseurs, accès aux mails hors forfait, clavier physique complet, et d’autres idées encore. En voilà des arguments aux débuts des années 2000 !

Et voilà des propriétés si communes une fois entré en 2010. Les iPhone, l’arrivée d’Android, les écrans tactiles, WhatsApp ou encore une énorme panne sur le système de message réputé infaillible de Blackberry vont causer sa perte rapide et que les dirigeants furent les seuls à ne pas voir. 3 ans ont suffi à rayer la marque du marché. Le nom Blackberry a été racheté ces dernières années par le constructeur TCL, mais même lui ne veut plus produire les Blackberry pourtant passés sous Android depuis. Mais sans aucun succès.

Le dernier modèle, Key2
Le Key2, le dernier modèle de Bkackberry

Une fin actée

Au 31 août, la licence entre RIM et TCL expire. RIM ne propose actuellement plus que des solutions logicielles et TCL essaie d’imposer sa propre marque sur le marché, tant des smartphones que des téléviseurs. Il n’y a donc aucune raison que la marque Blackberry soit prolongée, mettant fin ainsi à une agonie longue d’une décennie. Toutefois, ceux, et il y en a quelques-uns, qui se sont offert un smartphone de la marque dans les mois qui viennent de s’écouler peuvent toujours profiter de la garantie et du support concernant les modèles. Mais à terme, Blackberry ne sera plus qu’une marque de collectionneurs, il est encore temps d’investir dans les derniers smartphones à clavier physique du marché.

Un autre souvenir de Blackberry
Un autre dinosaure de la téléphonie mobile

Blackberry, si révélateur du monde de la téléphonie

HTC ? Vous vous souvenez ? LG ? Erickson ? Nokia (et son fameux 3310) ? Sony ? Alcatel ? Cela réveille de vieux souvenirs. Si toutes ces marques n’ont pas disparu, Nokia et Sony par exemple, leur présence sur le marché du smartphone n’est plus du tout ce qu’elle était il y a encore quelques années. La faute à de mauvais choix stratégiques, à une difficulté à se placer sur les bons créneaux de prix, aux changements de mode. Aujourd’hui, on parle de Oppo, Huawei, Honor, Xiaomi et d’autres qui éclipsent rapidement et sûrement tous ces vieux noms de la tech. Dans quelques années, parler de son iPhone deviendra ringard et la sortie du nouveau Samsung Galaxy n’agitera plus le crayon d’un seul journaliste.   

HDFever
Logo