Et qu’est-ce qui se passerait si…? Récapitulatif de la saison 1, épisode 7 – « Et si… Thor était un enfant unique? »

Résumé

« Et si… Thor était un enfant unique ? » se penche fortement sur la comédie légère comme une rupture avec la profondeur des univers et des chronologies alternatifs, ayant un bon rire bienvenu à ses propres frais.

Ce récapitulatif de Et si… ? saison 1, épisode 7, « Et si… Thor était un enfant unique? », Contient des spoilers.


L’histoire de Thor a toujours été l’histoire d’une famille – un père tout-puissant, un frère indiscret, le garçon de maman dans l’âme. Il coche toutes les cases. Ainsi, l’une des questions les plus convaincantes que vous puissiez poser à propos du personnage n’est pas « Et s’il devenait gros ? », car Fin du jeu compris, mais que se passerait-il s’il n’avait jamais eu de raison de contrôler ses pires impulsions ? Et si une rivalité fraternelle ne lui avait jamais appris à faire plus ? Et si tout lui était simplement donné ?

Et qu’est-ce qui se passerait si…? résumé de la saison 1, épisode 7

« Et si… Thor était un enfant unique » cesse alors d’être une histoire de famille et commence à être une histoire de privilège, à propos d’un enfant riche gâté indiscipliné qui s’intègre plus parfaitement dans l’œuvre classique de Disney que dans celle de Marvel. Le crochet est que Thor, laissé à lui-même, décide d’organiser une fête intergalactique massive sur le « royaume le plus arriéré et reculé » possible – Midgard, alias la Terre, une planète si inintéressante que même Heimdall ne la surveille pas. . Le problème est que les fêtes de Thor sont si grandioses qu’elles tuent littéralement des planètes, c’est ainsi que Jane Foster et Darcy Lewis ont vent de son arrivée imminente.

En fin de compte, cependant, Thor, sans mandat de sauvetage du monde, est suffisamment insouciant et charmant pour mener Jane dans une soirée folle et je suis presque sûr qu’il s’agit d’une aventure d’un soir. Cela laisse Jane un peu méprisée et le SHIELD furieux, en particulier la réalisatrice par intérim Maria Hill, qui a été poussée à ce poste de responsabilité parce que Korg a mis Nick Fury en échec par derrière et qu’il est toujours inconscient. Thor ne voit pas ses fêtes incessantes comme un règne de terreur intergalactique, mais Carol Danvers le fait, il est donc de sa responsabilité de jouer au « caca de fête » et d’interrompre les festivités. Cue un super-combat comique dans lequel Thor la frappe avec Mjolnir de la France au Royaume-Uni

Soit dit en passant, Loki est toujours là, juste sous la forme d’un géant du givre, et il est le «frère d’une autre mère» de Thor plutôt que son vrai frère. Il est aussi partant pour une fête que Thor, mais cela semble être l’étendue de leur relation. Tout sérieux vient du SHIELD et de Captain Marvel, bien qu’à la manière d’un parent réprimandant un enfant plus que tout (et c’est avant que l’épisode ne devienne vraiment un parent réprimandant un enfant). Tout l’épisode est comme ça – une excuse bidon et grotesque pour divers camées et blagues inattendus aux dépens de Thor lui-même et de plusieurs aspects du MCU en général. C’est un sac mélangé, du point de vue de l’humour, et cela divisera certainement l’opinion, mais il y a certains aspects qui fonctionnent plutôt bien, alors parlons-en.

D’une part, le combat entre Thor et Captain Marvel est bien animé et permet à Captain Marvel de mieux se décrire que n’importe quel film d’action en direct, y compris le sien. Darcy, fière de sa popularité rajeunie après WandaVision, s’intègre parfaitement et ressemble plus à une présence que même Jane, dont le personnage est quelque peu émoussé en devenant essentiellement le fan numéro un de Thor après avoir passé la nuit avec lui. Certains des camées – Howard the Duck! – sont bons pour rire, et même si toutes les blagues ne se déroulent pas, certaines d’entre elles le font certainement. C’est une belle pause après quelque chose comme l’épisode déchirant de Doctor Strange ou le zombie audacieux et adulte pour un versement de Et qu’est-ce qui se passerait si…? se prendre tout à fait sans sérieux, sans prendre la peine de déballer la profondeur des univers alternatifs et des chronologies ramifiées, juste en riant à ses propres frais. Je ne voudrais pas que chaque épisode réduise les dieux emblématiques aux petits garçons de maman, mais je suis content que celui-ci l’ait fait.

Vous pouvez diffuser Et si…? saison 1, épisode 7 exclusivement sur Disney+.

HDFever
Logo