Narcos: Mexique saison 3, récapitulatif de l’épisode 1 – le chapitre d’ouverture

Résumé

Narcos : Mexique« 12 Steps » de est un chapitre d’ouverture captivant de sa dernière saison dirigé par le magnétique Jose Maria Yazpik.

Ce récapitulatif de la saison 3 de Narcos : Mexique de Netflix, épisode 1, « 12 étapes », contient des spoilers.

Narcos : Mexique est de retour pour sa dernière saison, et les choses commencent avec des plans et des scènes mémorables sans fin qui restent dans votre mémoire. D’un avion faisant un piqué du nez et dérapant sur le sable du désert comme une pierre au-dessus de l’eau, à des Federales au clair de lune en envahissant une cachette pour un peu d’argent supplémentaire pour joindre les deux bouts.

Narcos : du Mexique La dernière saison sera l’une des meilleures de la série.

Narcos : Mexique récapitulatif de l’épisode 1 de la saison 3

Amado

Nous commençons les choses en tant qu’Amado (joué par Chez Sr Pig Jose Maria Yazpik), le nouveau numéro deux du cartel mexicain, se salit les mains. Il écrase involontairement un avion et de la cocaïne dans un désert mexicain. Alors que la plupart de la cachette et du groupe survivent à l’atterrissage qui les fait sauter à travers le désert une douzaine de fois comme des enfants sautant des rochers dans l’étang, ils voient l’armée se rapprocher de loin.

Ils abattent tout le monde dans un éclat de gloire. Amado, maintenant au volant d’une camionnette pleine de briques des bonnes choses envoyées pour les ramasser, tombe sur le côté d’une grosse artillerie militaire. Alors qu’il s’éloigne en rampant, il offre aux soldats et à leur général 70 000 $ en espèces, mais il est arrêté et maintenu en prison pendant trois mois – personne n’a tenté d’acheter sa liberté. C’est comme ça que ça marche. Norme, vraiment. Et si ce n’est pas fait, c’est intentionnel.

Lorsqu’il est finalement libéré, il trouve sa maison en cours de rénovation considérable à cause d’un subalterne de bus organisant une fête. Il apprend à connaître une femme nommée Marisol appelle. Lui et son ex-femme ont ensemble un enfant nommé Anna. Alors qu’il était en voyage d’affaires, comme il l’appelait, Marisol lui a annoncé la mauvaise nouvelle. Anne est décédée. Elle a fait une crise d’asthme. Amado était en prison quand c’est arrivé.

Il faut admirer Amado car quand il veut quelque chose, il le prend à la gorge et ne le lâche pas. Il abat son numéro un (vraiment son partenaire), Rafael, avec une balle chaude au toucher directement dans son œil gauche. Ce n’étaient pas toutes des décisions d’affaires. C’est une promotion qu’il mérite mais aussi une pénitence pour lui avoir fait manquer les derniers souffles de sa fille. Il prend immédiatement les rênes et remet à Carlos l’acte de propriété qu’il souhaite. Il n’y a qu’un hic : tant qu’ils travaillent ensemble.

Bienvenue à Juarez, dit-il.

Victor

Dans ce qui est vraiment l’un des meilleurs clichés depuis l’incarnation originale de Narcos, Victor (Luis Gerardo Mendez) et ses frères en bleu envahissent une planque pleine de coke et d’argent. Alors que la caméra regarde de l’autre côté de la rue à l’avant de la maison, elle ralentit et les hommes masqués abattent généreusement chaque individu balle après balle, comme on le fait quand ils volent le cartel. Cependant, tout le monde n’est pas mort. Le premier à tomber jouait à l’opossum et décochait une demi-douzaine de coups qui éliminaient l’un des hommes du vainqueur avant qu’il ne souffle sur la poitrine de l’homme, signalant à Tom Perez le grand ouvert. Victor le laisse saigner dans cet air vif et brillant alors qu’il entend les sirènes se rapprocher.

Être officier de police est une bousculade au Mexique. Ou, si vous le regardez d’une autre manière, peut-être qu’ils suppriment simplement l’homme du milieu. Chaque fois que Victor arrête un local ou un étranger pour une infraction de véhicule en mouvement, il demande de l’argent sur-le-champ. Est-ce que tu vois? Pas besoin de payer la contravention ou l’amende au palais de justice. Ce bon vieux Victor le fait pour vous. Il ne s’embarrasse pas non plus d’un reçu. Pas de soucis. Tout est dans sa tête. Il gagne 150 $ par semaine, voyez-vous. Il a besoin d’argent pour subvenir aux besoins de sa famille.

Cependant, les choses deviennent intéressantes lorsque sa femme demande à passer et à parler à un ancien biddy local. Elle lui paie une petite gratification pour localiser sa petite-fille. Elle a disparu il y a quelque temps et craint d’être tombée dans le mauvais cartel foule. Il prend l’argent, même pas à contrecœur. Il verra ce qu’il peut faire.

Walt

Et puis nous avons Walt (Scoot McNairy). L’agent d’infiltration de la DEA à El Paso, au Texas, passe le temps en mentant lors des réunions des AA (toujours une tactique excitante) et en repérant des cibles potentielles. L’un est Mike (Scott William Winters), son collègue membre des AA et parrain. Il se trouve également que Mike est impliqué dans le grand commerce de contrebande de plates-formes. Il offre à Walt un travail (enfin, il le connaît sous le nom de « Chris ») en tant que camionneur qui a besoin du talent remarquable de ne jamais se faire arrêter. Lorsque Walt arrive ce soir-là, sa femme, Dani, lui demande s’il a parlé de son frère. Sa réponse ? « Non. Je viens de faire des conneries.

L’opération Nissan est en cours. Cela implique que Walt rencontre Mike et ses patrons. Le signal est de demander une fumée, et ils entreront avec leurs sirènes poussées à leur capacité maximale. Cependant, Walt n’indique pas que Mike et son patron enregistrent le plan. Il voit deux camionnettes blanches quitter l’atelier de mécanique. Il reconnaît deux mercenaires sur chaque siège passager. Son instinct lui dit que ce n’est pas une opération de déplacement de produit. Ce doit être là où se trouve l’argent pour ce genre de supervision de grands noms.

La fin

Chris agit bizarrement. Quelque chose ne va pas. Alors Mike lui fait passer un test. Il a besoin de conduire une grosse plate-forme pour lui. Walt, toujours rapide manipulateur penseur, tente d’éviter de déplacer le Kentworth T600 en faisant savoir à son faux copain qu’il a eu une erreur la nuit dernière. Mike, bien que sympathique à son sort, ne lui dit pas de soucis. Demain est un autre jour (il sera un excellent parrain des AA en prison). Cependant, il en a assez du comportement de Chris. Walt débranche la prise, dit à ses collègues qui sont dans son oreille de se préparer à emménager. Mike panique, mais Walter sait comment le calmer. « J’ai une arme de service Glock Nine. Si tu n’appelles pas tout de suite, je vais le sortir et te tirer une balle dans la tête ici même. Il est bon, non ?). Comment aimez-vous ces pommes?

Le décor est planté. Ils vont abattre le cartel sur leur territoire : El Paso.

Qu’avez-vous pensé de Narcos : Mexico saison 3, épisode 1 ? Faites-nous savoir dans le ccommentaires ci-dessous !

HDFever
Logo