Narcos: Mexique saison 3, récapitulatif de l’épisode 10 – la fin / finale expliquée

Résumé

Les balles sont pulvérisées, des décisions sont prises, les lignes éthiques ont été franchies et ces actes précurseurs tout au long de la saison ont des conséquences. C’est un épisode hors concours avec une formidable performance de Luis Gerardo Mendez.

Ce récapitulatif de Netflix’s Narcos: Mexique saison 3, épisode 10, «La vie en temps de guerre», – la finale et la fin expliquées – contient des spoilers.


Lire la critique de la saison 3.

Après trois ans et 29 épisodes, tout se résume à cela dans Narcos : Mexique. Walt va-t-il enfin faire tomber Amado ? Mayo peut-il enfin débarrasser Tijuana de l’AFO ? Chapo restera-t-il fidèle à Guero ? Andrea peut-elle publier son histoire ? Enfin, Vincent attrapera-t-il le tueur en série de Juarez ?

Narcos : Mexique saison 3, récapitulation de l’épisode 10 – la finale et la fin

Amado

Amado a organisé un vol vers le Chili pour lui et Manny, mais ils ont été interceptés par l’armée. La plupart de ses hommes sont tués, mais lui et Manny parviennent à l’avion. Le problème, c’est que les soldats les poursuivent dans leurs jeeps militaires. Ils ont fait quelques dizaines de trous dans les ailes et ont dû abandonner l’avion.

Quand ils descendent, un SUV Juarez Cartel avec des trous de balle assortis qui ont pratiquement de la fumée sortant de chacun d’eux s’arrête derrière l’avion. Amado et Manny courent vers la voiture et dès que le Seigneur des Cieux ouvre la porte du côté passager, son assistant de confiance s’effondre. Il baisse les yeux et Manny reste immobile avec un nouveau trou de balle dans le front. Amado, figé une brève seconde, saute alors dans la voiture et s’en va. Du verre tombant sur sa tête alors qu’il était allongé immobile sur le siège arrière.

Sa dernière pièce est d’essayer de rencontrer Marta au Chili. Il lui dit de la rencontrer là-bas mais ne fait aucune promesse. La dernière fois que nous l’avons vu, il séjourne dans un hôpital de luxe à Mexico et souhaite subir une chirurgie plastique pour modifier son apparence.

Walt

Walt continue de traîner avec Alex en attendant de témoigner devant un grand jury sur le général Rellodo et son temps avec les Juniors. Il dit à Walt de ne pas s’inquiéter. Il ne lui dira pas son rôle dans ce qui s’est passé lors de sa torture dans le bâtiment C aux mains de Rellodo et associés. Ce n’était pas la faute de Walt, dit-il. Walt s’est fait mentir. L’agent de la DEA en est touché.

Peu de temps après, Alex demande s’il peut revoir sa mère au Mexique. Walt, visiblement frustré, supplie l’adolescent d’y renoncer. C’est trop dangereux et il sera tué quelques minutes après avoir traversé cette frontière. Walt le laisse avec une tarte Domino’s et quand il revient le lendemain matin, le jour où il est censé témoigner, Alex est parti. Il s’est échappé par la fenêtre arrière du deuxième étage. (C’est une grande sécurité que la SEA a, hein ?). Il est retrouvé quelques heures plus tard, suspendu à un viaduc juste de l’autre côté de la frontière mexicaine. Accrocher en exemple à quiconque franchit l’AFO.

Plus tard, après que Walt ait dit au revoir à Jaime, il ne sait pas ce que l’avenir lui réserve. Chicago avec Dani ? Peut-être.

Vincent

Vincent est votre Breaking Bad personnage. Il a toujours été pensé que vous êtes rachetable et ne peut pas être acheté. Mais il a franchi la ligne il y a quelques épisodes. Pour trouver le tueur en série de jeunes filles d’usine, il a vendu son âme pour faire le sale boulot pour le cartel de Juarez et travailler avec la DEA. Il traque enfin l’Américain blond qui tue des femmes en tirant une Cadillac dorée qui vient de prendre une femme fraîchement descendue du bus de l’usine. Vincent lui dit de sortir. Il s’exécute. Il lui dit de remonter sa chemise. Il ne se conforme pas. Plusieurs fois. Quand il le fait enfin, il révèle quelques centaines d’égratignures sur sa poitrine. Pour Vincent, cela ne peut signifier qu’une chose – ses victimes le griffent alors qu’il les assassine.

Vincent, se nommant Juge et Jury depuis sa mise à pied, s’octroie une promotion de bourreau. Il tire sur l’homme dans la tête. Il se réveille le lendemain heureux. Un nouvel homme ! Il fait même la vaisselle. Sa femme est rayonnante – l’homme qu’elle a épousé est revenu heureux et en bonne santé. Cependant, il découvre que la porte a trouvé un champ de plusieurs femelles. Tous morts, un frais de ce matin. Cela signifie qu’il y a un tueur de plus. Cela deviendrait connu sous le nom d’épidémie de fémicide à Juarez. Des milliers de femmes mourraient dans les années 90 et les meurtres n’ont jamais été résolus.

Pour Victor, la dépression, l’insomnie et la tristesse reviennent. Il reçoit un appel de son ancien partenaire et associé de Bow Juarez, ils ont un travail ce soir. Alors qu’ils descendent de la voiture, au milieu de la nuit, et marchent vers une cabane sans électricité, Vincent s’arrête et lui demande ce qu’ils font ici. Il se retourne et voit qu’il a un pistolet braqué sur lui. Il demande : « Depuis combien de temps travaillez-vous avec la DEA ? Victor répond lentement: « Ce n’est pas ce que vous pensez. »

Après quelques secondes de silence, Victor dit : « Si tu vas le faire, alors fais-le.

Andréa

Andrea appelle la DEA et parvient à mettre Walt en ligne. Elle le rencontre dans un bar sur la plage de Tijuana. Il lui raconte l’histoire de la torture d’un citoyen américain. Elle promet de ne pas utiliser son nom, mais cela pourrait se retourner contre lui de toute façon. Il est d’accord avec ça parce que, comme il le dit, ce n’est pas un homme bon. Mais un mauvais.

Andrea apporte l’histoire à Roman et ils décident de tout publier. Plus tard dans la nuit, Roman admire le dernier numéro de La Voz, lorsque Roman et son équipe de sécurité sont abattus par Barron et ses hommes. Barron prend un ricochet de balle dans l’œil. Il portera désormais un cache-œil à vie. Mais Roman est dans un état critique. Alors qu’il est soigné à l’hôpital, Andrea part. Elle dit qu’il voudrait que nous nous assurons que le dernier numéro respecte la date limite.

El Chapo

Chapo fait enfin son geste. Non seulement il se débarrasse de Guero, mais il fait également transférer Ernesto hors de la prison. Il ne l’a pas vu venir, dit Don Neto. Plus tard, Mayo rend visite et fait le point sur l’entreprise.

Qu’est-il arrivé?

Chapo et Mayo prévoient de prendre le contrôle de Juarez et de défier l’AFO pour le contrôle du trafic de drogue au Mexique. Mise en place pour la plus grande évasion que nous avons toujours vue aux informations. Amado est décédé pendant l’opération et il a été rapporté que le corps avait mystérieusement disparu quelques jours plus tard et que les chirurgiens étaient morts (le complot réel sur les théories sur ce scénario est fascinant). Walt a été vu pour la dernière fois sous couverture dans un restaurant. Il fait froid dehors, alors peut-être qu’il était à Chicago avec Dani après tout. Roman est mort et représente plus de 40 journalistes tués dans les années 90 au Mexique, ce qui est toujours un problème aujourd’hui. Je ne peux que supposer qu’Andrea a pris le relais. Oh, Andrea, ai-je mentionné à quel point j’aime cette femme ?

Finalement, Vincent est abattu par son partenaire sans lui donner l’occasion d’expliquer pourquoi il travaillait avec la DEA. Il était une roue à rayons qui a essayé d’arrêter quelque chose sur lequel il n’a aucun contrôle et qui se poursuit encore aujourd’hui.

Qu’avez-vous pensé de Narcos : Mexico saison 3, épisode 10 — le final — et la fin ? Faites-nous savoir dans les commentaires ci-dessous!

HDFever
Logo