Narcos: Mexique saison 3, récapitulatif de l’épisode 6 – « La Jefa »

Rate this post

Résumé

C’est un jeu de poulet alors qu’Amado et Enedina s’affrontent pour voir qui cligne des yeux en premier.

Ce récapitulatif de Netflix’s Narcos: Mexique saison 3, épisode 6, « La Jefa », contient des spoilers.

1994, au Mexique, était connue sous le nom de Quand S ** t Hits Fan. Ou, du moins, c’est ce que je l’ai étiqueté. Le président risque de perdre son élection parce que les rues ont été envahies par la violence des cartels. Désormais contestée par un réformiste, les choses vont non seulement se gâter dans les rues, mais aussi politiquement.

Narcos : Mexique résumé de la saison 3, épisode 6

Amado

Amado est devenu le plus grand distributeur de coca au monde. Il filme cinq tonnes de trucs par mois. Cela représente environ 180 millions de dollars à environ 6 millions par jour. Il vit maintenant dans une maison trop grande et demande à la bonne où se trouve la cuisine. L’homme que nous avons vu six épisodes auparavant volait maintenant en privé dans les aéroports avec des produits et faisait passer de l’argent dans les banques à la vue de tous.

Les choses ne peuvent pas aller beaucoup mieux, mais elles peuvent empirer. C’est ce qui arrive quand Pacho lui rend visite. Lui et ses partenaires ont conclu un accord pour payer une amende et sortent du jeu de la drogue. Ils deviennent légitimes, mais ils savent quand arrêter (MC Hammer n’avait aucune idée de ce dont il parlait). Amado, incrédule, lui dit qu’il y a de l’argent à gagner. Pacho répond : « Vous savez ce que Dieu pense de l’argent ? Regardez autour de vous, voyez à qui il le donne.

Mince. Quelle ligne parfaite.

Enedina

Elle est devenue perceptrice des impôts. C’est ce qu’elle dit à Mayo (Albert Guerro). Il doit payer la taxe AFO qu’il doit, sinon il ne peut plus transporter de produits sur son bateau – même les putains de crevettes. Mayo, ayant peu de respect pour les femmes en charge, demande à Francisco si c’est la position familiale ? Il hésite, alors Edina répond à sa place. « Ça l’est », dit-elle.

Après le départ du capitaine de crevettier préféré du Mexique, Edina annonce la mauvaise nouvelle à Francisco – Benjamin a appelé. Leur approvisionnement du cartel de Cali est sur le point de se tarir. Ils doivent collecter la taxe auprès de tout le monde car ce sera une période difficile pour l’AFO à Tijuana.

Alexandre

Alex (Lorenzo Ferro) est un personnage que nous avons vu depuis l’épisode deux. Fils d’un juge, il a traîné dans la mauvaise foule – ces Juniors du Cartel, y compris son frère, Alfredo. Il est arrêté à la frontière et amené par la DEA de San Diego pour avoir une arme à feu avec le numéro de série déposé. Walt y est appelé, mais Alex est plus intelligent qu’il n’en a l’air. La loi l’a élevé, voyez-vous. Il le laisse partir mais suit le taxi dans lequel ils l’ont renvoyé chez lui.

Alex le conduit directement à la maison Arellano où se trouve Ramon. Walt appelle des renforts. Ils disent sur la maison pendant des heures qu’ils voient Ramon, Alex et Kitty sortir avec d’autres. Ils remplissent deux voitures, ont tous des fusils, et ils s’en vont. L’un des officiers militaires mexicains leur ordonne de suivre la voiture de Ramon et à Walt de rester dans la voiture. Il n’a jamais regardé une émission américaine sur les flics ou les forces de l’ordre (même pas Alerte à Malibu) parce qu’il est impossible que Walt attende dans cette voiture.

Ils tirent une manœuvre sur Ramon et Kitty envoie quelques centaines de balles dans leur direction. Ils ripostent, frappant Kitty dans l’abdomen. Pendant ce temps, Walt se précipite dans la maison pour arrêter Alfredo. Il l’arrête comme un chef. Cela amène à se demander comment les flics connaissent leur cachette. Quand Edina demande à Alfredo de partir, il trouve son frère dans l’allée, l’air coupable comme l’enfer. Il lui raconte ce qui s’est passé. Sachant qu’ils ont des ennuis, Alfredo demande la carte de l’agent de la DEA à qui il a parlé. Ils vont devenir des informateurs pour se protéger.

Fini?

Enedina a tenté de conclure un accord avec Amado pour faire baisser les prix d’un nouveau fournisseur. Amado, toujours à l’écoute stoïque, lui donne l’impression qu’il est prêt à laisser une main, ou dans ce cas, un kilo de cocaïne trop facile de l’autre. Cependant, il se rend à Cuba pour rencontrer le cartel de la Vallée du Nord. Il leur paiera le cartel de Cali, mais il veut être Zack et Kelly dans Sauvé par le gong — exclusif.

La nouvelle revient à Benjamin et Enedina, et elle lui raconte une histoire de guêpes. Son point est que leurs collègues et ennemis sont finis. Donc en vrai Affranchis style, ils commencent à reprendre ce qui leur appartient. Ils sortent les crevettiers de Mayo, tuent Juan du cartel de Sinaloa, attentent à la vie d’Amado et sortent une voiture pleine de l’opération militaire mexicaine directement de Walt.

Si cela ne suffisait pas, après qu’Andrea soit partie pour la nuit au journal, elle trouve un homme agenouillé sur le pneu de sa voiture sans sourcils. Il lui dit qu’elle a un pneu crevé. C’est dangereux, explique-t-il. Vous travaillez à La Voz », demande-t-il ? Oui, est sa réponse.

« C’est dangereux aussi. » Et puis il s’éloigne.

Qu’avez-vous pensé de Narcos : Mexico saison 3, épisode 6 ? Faites-nous savoir dans les commentaires ci-dessous!

Share :

Twitter
Telegram
WhatsApp

Rejoingez la Newsletter

Inscrivez vous à notre newsletter pour ere informé en temps réel des dernieres actu !