NFT, le jeton non-fongible prend son envol

Vous avez certainement vu passer une information cette semaine qui disait qu’une œuvre numérique, un JPEG, avait été vendue près de 70 millions de dollars ? On vous explique comment cela est possible ? Alors bienvenue dans le monde des NFT

Définition du NFT

NFT, c’est le mot de la semaine. Il signifie Non-Fongible token, soit jeton non-fongible. Derrière cette expression, peut-être aussi obscure en français qu’en anglais, se cache l’idée que l’on puisse donner une valeur à un jeton numérique qui soit intrinsèquement liée à un fichier. Dans la vie réelle, tous les billets de 10 euros valent 10 euros, on dit qu’ils sont fongibles. On peut en conséquence acheter avec ce billet n’importe quel objet ou service de 10 euros. Avec un jeton numérique non fongible, c’est différent puisqu’il est lié à un fichier. Il ne peut ainsi pas être échangé contre un autre non jeton puisque le fichier qui y est lié n’a pas la même valeur. Vous pouvez par exemple changer un Bitcoin avec un autre puisque ce sont là deux unités de monnaie, même virtuelles. Le NFT est lui relié à un objet virtuel unique

5 000 days, détail soft
5 000 days, détail soft…

Le NFT dans l’actualité

Si le NFT a été le mot de la semaine justement, c’est parce qu’une œuvre d’art a été vendue près de 70 millions de dollars. Il s’agit d’un fichier JPEG de 310 Mo représentant un assemblable de 5 000 images créées pendant 5 000 jours. Le créateur de cette œuvre d’art numérique, un certain Beeple, assure avec ce NFT que ce fichier est unique et authentifié. Il peut exister des copies, puisque l’image est numérique, mais elles n’auront aucune valeur sans le jeton associé. C’est d’ailleurs pourquoi l’image est en tête de l’article, car il ne s’agit pas du fichier original mais que des copies peuvent circuler sur le Net. Cette œuvre avec son NFT a été vendu par la très célèbre maison Christie’s.

Moins soft déjà cette miniature !

NFT et Blockchain

Le véritable pouvoir d’un NFT, est c’est là tout son intérêt, c’est qu’il est inscrit dans la Blockchain d’Ethernum, et non celle de Bitcoin. Cela veut dire que l’information est tout simplement inviolable. Ainsi, l’œuvre originale est authentifiée par ce NFT et le restera quoi qu’il arrive. C’est la naissance du marché de l’art numérique. Pour la première fois un titre de possession peut être lié à une création artistique, sans possibilité de remise en cause. Imaginez un peu si chaque œuvre des plus grands artistes des siècles passés pouvaient être identifiée sans aucun risque d’erreur ? C’est ce que permettent le NFT et la Blockchain. Au-delà des œuvres d’art, on peut imaginer n’importe quelle donnée physique ou numérique être transformée en un NFT. Données administratives, contrats et actes officiels pourraient aussi devenir des informations inviolables dans la Blockchain. 

Ce qu’il manque pour l’instant aux NFT, mais c’est une technologie tout juste naissante, c’est de l’imagination. Pourquoi demain ne pourrait-on pas avoir chacun de nos objets du quotidien, notre voiture par exemple, reliés à un jeton non-fongible qui nous assurerait d’en être le propriétaire ? Pourquoi les gains virtuels des jeux vidéo comme les skins, les armes et autres ne pourraient pas devenir des NFT. Pour les objets virtuels, ils prendraient de la valeur dans la vie réelle. Ils ne seraient plus directement dépendants du jeu de départ. Le NFT, à vous d’inventer la vie qui va avec.

HDFever
Logo