« Aucune conduite illégale » du PDG de TSM, Reginald, selon une enquête indépendante

Après plusieurs mois de rapports et de spéculations, TSM a publié les conclusions d’une enquête indépendante sur des allégations de harcèlement et d’abus contre le fondateur et PDG de l’équipe Andy « Reginald » Dinh. L’enquêteur, l’avocate Lynne Davis, a révélé qu’il n’y avait aucune preuve d’une « conduite illégale » de Dinh.

Lorsque les premières allégations ont été rendues publiques fin 2021, le conseil d’administration de TSM a créé un sous-comité spécial et engagé un enquêteur indépendant. Selon l’enquêteur, 39 témoins ont été approchés et 31 employés actuels et passés de TSM, Blitz et ICON ont été interrogés.

L’enquête a révélé qu’aucun des témoins n’était au courant ou n’avait été témoin de commentaires désobligeants visant le sexe, la race, la religion ou l’orientation sexuelle. De plus, aucune femme interrogée n’a déclaré avoir l’impression d’avoir été marginalisée ou de s’être vu refuser une promotion dans l’entreprise.

L’enquête a révélé que Reginald communiquait avec certains employés « sur un ton agressif et dur ». Trois témoins ont déclaré que l’homme de 30 ans avait qualifié certaines personnes de noms tels que « stupide », « poubelle » et « sans valeur », mais d’autres affirment qu’il faisait référence aux produits du travail et non aux employés eux-mêmes.

En réponse, Reginald subira un coaching exécutif obligatoire, ainsi qu’un coaching volontaire pour les autres cadres. Il suivra également une formation en leadership et une formation en renforcement de la culture, tandis qu’une hotline anonyme sera ouverte pour permettre aux employés de déposer des plaintes contre tout cadre Swift en dehors de la chaîne de commandement normale sans crainte de représailles.

Lire aussi  Le meilleur chargement MG42 dans Warzone Pacific

Depuis novembre dernier, de multiples accusations d’abus ont fait surface à propos de Reginald et de son traitement présumé des joueurs et du personnel au sein de TSM et de Blitz. Une source dans un rapport du Washington Post a déclaré que le PDG avait encouragé une « culture de la peur » dans les deux entreprises.

À la retraite Ligue La star Yiliang « Doublelift » Peng a rendu public ses affirmations pendant qu’il était en direct, affirmant que le PDG avait abusé verbalement des joueurs et les aurait fait pleurer. En janvier, Riot Games aurait ouvert sa propre enquête sur Reginald, distincte de la propre enquête de TSM. Les conclusions de Riot n’ont pas été rendues publiques.

HDFever
Logo