Les rencontres libertines sont-elles légales ?

Longtemps considéré comme un sujet tabou, le libertinage se démocratise désormais de plus en plus. Selon une récente étude, la France compte près de 5OO clubs libertins, et ce nombre ne cesse de croître. Il faut savoir que cette situation est plutôt due à la liberté sexuelle permise dans ce genre de lieu. En réalité, différentes pratiques y sont admises, allant des plus classiques aux plus insolites. Toutefois, cette rencontre coquine qu'est le libertinage est-elle réellement admise par la loi ? Découvrez !

Aperçu sur les rencontres libertines

Comme vous le savez, l’aspect sexuel a toujours été fortement réglementé par la société. De ce fait, les relations intimes apparaissent comme une pratique à dissimuler. Toutefois, les diverses évolutions du monde ont changé la donne, faisant ainsi naître un mouvement plutôt insolite. Bien entendu, il s’agit en l’occurrence du libertinage, dont le principe consiste à s’affranchir des normes imposées en la matière.

Ainsi, les rencontres libertines autorisent toute sorte de jeux sexuels visant à accroître le plaisir charnel. Cependant, le consentement des partenaires demeure le maître-mot lors de ces séances. Si vous souhaitez expérimenter cette rencontre coquine, sachez qu'elle se déroule de diverses façons. Cela va notamment du mélangisme au triolisme en passant par le candaulisme et l’échangisme. Si elles peuvent se pratiquer en toute liberté, les rencontres libertines sont toutefois encadrées par certains principes juridiques.

L’âge d’accès aux rencontres libertines

Avant tout projet de libertinage dans un club, sachez que les rencontres libertines ne sont pas accessibles à tous. En effet, seules les personnes ayant atteint au moins la majorité sexuelle peuvent s’y adonner. À ce niveau, il importe de faire une nuance essentielle. Si la majorité civile en France est fixée à 18 ans, celle relative aux relations intimes débute à 15 ans.

Lire aussi  Instax Square, la photo instantanée est de retour

Ainsi, toute personne âgée de 15 ans et plus peut participer à des rencontres libertines avec son consentement. Dans la pratique, de nombreux clubs n’autorisent l’accès à leur site qu’aux personnes civilement majeures. Cette précaution leur évite alors tout qui proqo concernant l’âge de leurs clients.

Les types de rencontres libertines

Si les rencontres libertines admettent une multitude de jeux coquins, certains en revanche sont prohibés. En effet, la loi estime que ces pratiques sont humiliantes et dégradantes. Ainsi, tout jeu admettant la participation d’une personne de moins de 15 ans est formellement interdit. Comme mentionné plus haut, cet âge est volontairement porté à 18 par les clubs.

De même, l’urophilie, la scatophilie ainsi que tout type de viol sont prohibés lors des rencontres libertines. Bien que certaines soirées portent sur des thèmes comme le gang-bang, les participants ont toujours le pouvoir du consentement pour des rencontres libertines. Plus complexe, le sadomasochisme n’est pas spécifiquement interdit par la loi. Cependant, toutes pratiques entraînant des séquelles physiques ou psychologies sont défendues.

Quelles sanctions en cas de rencontres libertines illégales ?

Comme vous pouvez le constater, les rencontres libertines sont régies par un cadre légal. De ce fait, déroger aux principes établis par le législateur expose son auteur à des sanctions. Ainsi, tout promoteur utilisant son club à des fins de proxénétisme peut être puni d’une peine d’emprisonnement de 7 ans. En plus de cette condamnation, il devra s’acquitter d’une amende de 150 000 euros. Si l’activité se fait avec une mineure, la peine d’emprisonnement est de 10 ans.

Lire aussi  5G et fibre optique, faut-il encore en parler à l’heure de la constellation Starlink ?

Plus grave, le viol quant à lui est puni d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 15 ans. Dans le cas d’un viol collectif, les auteurs ainsi que les complices encourent une peine allant jusqu’à 20 ans. De même, les pratiques portant atteinte à la dignité humaine sont également passibles d’une peine privative de liberté. Ces différentes mesures permettent d’encadrer un tant soit peu les rencontres libertines.

Comment effectuer des rencontres libertines ?

Si vous souhaitez faire des rencontres libertines, sachez que cela est possible sans aucune contrainte autre que celles susmentionnées. Toutefois, il est fortement recommandé de vous rendre dans ce genre de lieu en compagnie de votre conjoint(e). À défaut, vous seriez mal vu par les autres participants, puisque vous n’auriez personne à échanger. De ce fait, se lancer dans les rencontres libertines implique d’en discuter préalablement avec votre partenaire.

En réalité, cette communication préalable contribuera à faire accepter l’idée à votre âme sœur. Bien entendu, il ne s’agira pas de lui imposer votre volonté, mais plutôt de la convaincre. Par ailleurs, vous devrez tous les deux définir les modalités du déroulement de la soirée. Vous définirez alors le degré d’implication de votre couple pendant la soirée. Ainsi, vous éviterez des désagréments pouvant affecter votre relation.

Bien qu’étant fortement basé sur le consentement, les rencontres libertines sont également régies par la loi. Si ces pratiques sont légales, il convient néanmoins de se demander si elles sont également morales.

HDFever
Logo