Y: The Last Man saison 1, récapitulatif de l’épisode 7 – « Ma mère a vu un singe »

Rate this post

Résumé

« Ma mère a vu un singe » voit les nouvelles se répandre rapidement, au détriment de presque tout le monde.

Ce récapitulatif de Y: The Last Man saison 1, épisode 7, « Ma mère a vu un singe », contient des spoilers.


Même si Yorick Brown n’était pas un homme-enfant aussi fougueux, la nouvelle de sa survie inexplicable allait sortir tôt ou tard. Dans « Ma mère a vu un singe », c’est le cas, et plus encore, ce qui est probablement une bonne chose dans l’ensemble, puisque l’histoire a fléchi au cours des deux derniers épisodes. J’en ai marre des bêtises de Yorick, franchement, et j’en ai marre qu’il agace constamment 355 en ne faisant pas ce qu’on lui dit. Là encore, cependant, 355 n’est pas nécessairement dans un état aussi apte à le protéger qu’elle le prétend, ce qui explique probablement pourquoi elle s’évanouit au volant du camping-car qu’ils réquisitionnent et l’écrase contre un arbre.

Y: The Last Man saison 1, récapitulatif de l’épisode 7

C’est après le siège raté de l’épisode de la semaine dernière, donc les tensions sont toujours élevées de toute façon. Mais lorsque le Dr Mann revient après l’accident, elle trouve 355 disparus et Yorick inconscient. Ils sont tous deux arrachés et emmenés par des individus dans trois voitures, tout comme la capitaine des forces spéciales que 355 a laissé vivre dans l’épisode précédent révèle dans la salle de guerre du Pentagone qu’elle a vu un homme avec un singe. Malgré les tentatives de Jennifer pour désamorcer cette bombe à retardement particulière, elle atterrit tout de même avec beaucoup d’impact. Elle est soudainement forcée de jouer au contrôle des dégâts, essayant d’empêcher la rumeur de se propager, tandis que Kimberly obtient des zingers absolus grâce à sa mère vieillissante, à la reine des épines, Marla (la ligne selon laquelle ses garçons doivent diviser une de ses larmes est particulièrement méchant.)

Quoi qu’il en soit, Yorick et Mann se réveillent dans une enclave aux lèvres serrées de femmes étranges et d’un homme trans, et son bavardage révèle presque immédiatement qu’Ampersand est un homme. Ses nouveaux compagnons, cependant, ne sont pas aussi ouverts avec des informations, nous sommes donc obligés de supporter une séquence de rêve jouée donnant une certaine clarté à une trame de fond hantée avant qu’il ne soit confirmé que 355 est vivant et emprisonné au même endroit. Ni elle ni Mann ne sont en bons termes maintenant, mais c’est peut-être le moindre de leurs problèmes. Entre leurs chamailleries, 355 théorise qu’elles pourraient être dans une prison pour femmes maintenant dirigée par ses anciennes détenues – avec qui Yorick négocie (mal) à ce moment précis, essayant de minimiser sa propre valeur, de donner l’arsenal des campeurs, et expliquez qui est Beth. Lorsqu’il revient finalement dans la cellule, il explique à un 355 naturellement suspect qu’il y a au moins 50 de leurs ravisseurs.

En parlant de Beth, elle arrive au Pentagone alors que Jennifer essaie de convaincre les manifestants de déménager dans une zone de peuplement sûre, et elle est accueillie à l’intérieur malgré sa vague explication quant à ses allées et venues antérieures. Mais l’élément clé qui se passe ici est la propagation du mot de Yorick et Ampersand, d’autant plus que cela confirme à Marla qu’elle n’hallucinait pas les deux. Kimberly, quant à elle, reste totalement convaincue que 355 ont tué les pilotes sur les ordres de Jennifer, une idée que même Jennifer n’est pas vendue sans preuves. Mais l’affaire Yorick est indiscutable. La seule chose est qu’ils ont également besoin de preuves pour cela, ce que Kimberly veut obtenir afin de prouver l’existence de Yorick, d’évincer Jennifer et de prendre le contrôle de Yorick et donc de l’avenir.

En attendant, Marla fait une grande scène à propos de Jennifer ayant manipulé tout le monde en lui faisant croire qu’elle était folle, même si elle ne donne pas trop très loin. Mais cela deviendra plus important plus tard, avec un développement de dernière minute qui donne à Kimberly encore plus de hache à moudre. Plus d’informations sur cela dans une minute.

Mais d’abord, la prison. La dynamique ici est que Yorick veut faire confiance aux femmes, et en particulier à Sonja, alors que 355 est catégorique sur le fait qu’il ne fait confiance à personne. Le problème est que 355 continue de souffrir de maux de tête débilitants et finit par rester alité, laissant Yorick principalement à lui-même, ce qui, en toutes circonstances, est une idée terrible. La chef de ce groupe, Janice, est apparemment une vieille dame réformée qui a complètement abandonné le style de vie consistant à poignarder les gens à mort, mais son éclair de colère suggère que ce n’est probablement pas tout à fait vrai. Nous devrons attendre et voir.

Quoi qu’il en soit, ce truc à propos de Kimberly et Marla. Désillusionnée et ayant eu sa foi mise au défi par toute l’épreuve, Marla grimpe sur le toit du Pentagone et s’en jette, laissant derrière elle une note pour Kimberly. Les cris désemparés de Kimberly se terminent par « Ma mère a vu un singe », et vous savez juste que, du moins dans l’esprit de Kimberly, ce sera la faute de Jennifer.

Vous pouvez diffuser Y: The Last Man saison 1, épisode 7, « Ma mère a vu un singe », sur Hulu.

Share :

Twitter
Telegram
WhatsApp

Rejoingez la Newsletter

Inscrivez vous à notre newsletter pour ere informé en temps réel des dernieres actu !

Plus d'articles